AccueilActualités > 23.08.2017

Impulsions 2017-2022 – Pour une économie vaudoise forte

Communiqué de presse

Lausanne, le 23 août 2017Pour la première fois, les organisations économiques faîtières vaudoises publient les différentes revendications communes qu'elles défendront durant la législature 2017-2022. Afin d'assurer des conditions-cadre permettant à l'économie vaudoise de rester compétitive, la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie, la Chambre vaudoise immobilière, la Fédération patronale vaudoise et Prométerre présentent un programme d'impulsions qui constituera le fil rouge de leurs engagements à venir.

Le canton de Vaud a largement diversifié ses activités durant ces quinze dernières années, devenant un pôle économique majeur du pays. Un succès à souligner en regard d'une conjoncture difficile sur le plan mondial. Dans les prochaines années, c'est bien cet essor que nos organisations économiques souhaitent maintenir.

En effet, si l'économie vaudoise reste en bonne santé, ses avantages compétitifs s'effritent. L'industrie, comme le tourisme et le commerce de détail, doivent composer avec un franc surévalué depuis près de huit ans. Les marges en souffrent, comme la capacité à investir. Sur le plan fiscal également, notre place économique n'est plus aussi stable que par le passé. A l'échelle fédérale enfin, le canton voit ses performances économico-financières se tasser. Jusqu'en 2017, il faisait encore partie des cantons qualifiés de «riches» en raison de leur contribution à la péréquation financière fédérale. Mais en 2018, il basculera dans les cantons qualifiés de «pauvres», même si c'est à la marge.

Face à ces réalités, nos organisations économiques ont réuni leurs revendications dans le programme «Pour une économie vaudoise forte» (document à télécharger en PDF). Nous tenons à défendre l'emploi, la prospérité du canton, le bien-être de la population et le climat social. Nos propositions et visions concernent 8 thèmes clés (la fiscalité, la formation, la santé, le social, les infrastructures, l'aménagement du territoire, l'énergie-environnement et l'agriculture). Ce programme envisage donc tous les secteurs touchant l'économie, de la diminution de l’imposition des personnes physiques à la transformation du CHUV en un établissement autonome de droit public, en passant par l’utilisation systématique, dans les écoles, des profils de compétence pour préparer les élèves au monde professionnel, ou encore la simplification des normes pour l’installation de solaire photovoltaïque et thermique, la rénovation du réseau routier cantonal et l'allègement des règles d’aménagement du territoire pour les propriétaires et les constructeurs.

Claudine Amstein, Directrice de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie
Olivier Feller, Directeur de la Chambre vaudoise immobilière
Christophe Reymond, Secrétaire général de la Fédération patronale vaudoise
Luc Thomas, Directeur de Prométerre

 

Mercredi 23 août 2017
Catégorie(s): Politique   |  Presse & médias   |  FPV
Auteur/personne de contact: Christophe Reymond