Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

L'essentiel en bref

L’approvisionnement en énergie à un coût compétitif et la possibilité d’utiliser la nature pour des projets d’avenir constituent des conditions-cadre de l’économie. Nombre d’entreprises améliorent volontairement leur efficience énergétique et réduisent leurs émissions de CO2.

Personne de contact

image

Grégory Bovay

Responsable du thème

Notre dernier article sur l'énergie

La taxation « cyniquement correcte » des carburants

nov. 14, 2018, 08:30 by Thery Couturier
Sans surprise, la question de la compensation en Suisse d’une partie des émissions de CO2 dues aux carburants (essence et diesel) ou, autrement dit, de la future taxation des carburants au titre de la politique climatique, fait l’objet d’un compromis.

Le débat relatif à la politique climatique suisse après 2020 s’est accéléré avec la conclusion des travaux à ce propos de la Commission de l’énergie du Conseil national (CEATE-N, 1er Conseil).

Sans surprise, la question de la compensation en Suisse d’une partie des émissions de CO2 dues aux carburants (essence et diesel) ou, autrement dit, de la future taxation des carburants au titre de la politique climatique, fait l’objet d’un compromis.

De fait, après que la gauche a rêvé d’une taxe CO2 sur les carburants de plusieurs dizaines de centimes par litre, une majorité de la CEATE-N a tranché en faveur d’une limitation de cette taxation à 8 centimes par litre, au titre du financement des mesures de compensation prises en Suisse.

On rappellera que ce montant de 8 centimes résulte d’une hausse de 3 centimes par litre de carburant par rapport au taux maximal du régime de compensation en vigueur. Par ailleurs, cette hausse de 3 centimes est du même ordre que la future hausse de la surtaxe sur les carburants destinée à financer notre réseau autoroutier, hausse acceptée après des années de débats, lors du plébiscite du fonds routier FORTA, en février 2017.

Mais on soulignera surtout que ce montant de 8 centimes est censé compenser en Suisse, en 2030, 20% au minimum des émissions de CO2 dues aux carburants, autre valeur fixée par une majorité de la CEATE-N.

Quand on sait à quel point les mesures de compensation des émissions de CO2 en Suisse sont coûteuses par rapport aux mesures à l’étranger, nul besoin d’être un expert pour parvenir à la conclusion que ce montant de 8 centimes ne suffira pas à atteindre ce seuil de compensation de 20%.

Il n’a échappé à personne qu’une hausse par trop importante de toute taxe sur les automobilistes est illusoire après la gifle de la vignette autoroutière, en 2013. Dès lors, le montant de 8 centimes supplémentaires par litre d’essence ou de diesel au titre de la politique climatique correspond à une taxation « cyniquement correcte » des carburants.



Patrick Eperon

Patrick Eperon,
Responsable du thème politique Energie


 

Notre objectif :
Garantir l’approvisionnement en énergie des entreprises à un coût compétitif et améliorer l’efficience énergétique

Rôle du Centre Patronal

Le Centre Patronal veille à ce que les entreprises puissent bénéficier d’un approvisionnement en énergie à un coût compétitif et continue à montrer l’exemple - en tant qu’entreprise - en matière d’efficience énergétique et environnementale.

Le Centre Patronal suit les différents dossiers relatifs à l’énergie, à l’environnement et à la protection du climat, en faisant valoir les intérêts d’une majorité des entreprises auprès des autorités fédérales et cantonales, voire communales.

Cas échéant, le Centre Patronal – seul ou dans le cadre de comités d’action– lance des initiatives ou des référendums et participe à des campagnes de votations fédérales et cantonales, voire communales.

Nos principes, notre agenda

Notre position

Une majorité du peuple suisse a adopté la Stratégie énergétique 2050, qui repose notamment sur la sortie progressive du nucléaire. Les subventions nécessaires au développement des énergies renouvelables sont par ailleurs disponibles pour les années à venir. Il s’agit maintenant d’améliorer encore l’efficience énergétique et environnementale. Par ailleurs, le coût de l’énergie en Suisse doit demeurer compétitif, ce qui nécessite une plus grande ouverture du marché de l’électricité et de renoncer à de lourdes taxes.

Prochaines échéances

Les années 2018 à 2020 seront marquées par des négociations avec l’UE en vue d’accéder - sur la base du principe de réciprocité - au marché européen de l’électricité. Par ailleurs, le Parlement fédéral devra définir la politique climatique suisse après 2020, en tenant compte notamment de la concrétisation des engagements des autres pays qui ont ratifié l’Accord de Paris sur la protection du climat. Ce faisant, le Parlement fédéral devra respecter les compétences des cantons en matière de consommation d’énergie des bâtiments.

Nous nous sommes engagés pour éviter aux entreprises de lourdes taxes sur l’énergie et des réglementations énergétiques et environnementales préjudiciables à leur activité

energie

Les résultats de l’action de l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEC) Rapport complet

La contribution concrète des entreprises suisses – dont le Centre Patronal - à l’efficience énergétique et à la protection du climat

Nos victoires sont les vôtres

Voici la liste des victoires politiques récentes que nous avons remportées grâce à votre soutien, victoires qui permettent de faire avancer notre économie.

Enjeux

Efficience accrue, mais planifications réalistes

Il s’agit d’améliorer encore l’efficience énergétique des entreprises (en promouvant l’action de l’Agence de l’énergie pour l’économie), mais aussi du chauffage des bâtiments, des véhicules motorisés et des appareils. Cela dit, les objectifs de réduction de consommation d’énergie (fossile) et, surtout, de réduction de la consommation d’électricité sont extrêmement ambitieux compte tenu du fait que la Suisse comptera probablement près de 10 millions d’habitants en 2035, soit d’ici vingt ans.

De même, tout indique que la planification de la production d’énergies renouvelables en Suisse n’est pas réaliste (difficultés extrêmes à réaliser des éoliennes).

Ouverture nécessaire du marché de l’électricité

Compte tenu de la croissance de la population et de planifications peu réalistes en matière de production d’électricité (éoliennes), la Suisse n’a pas d’autre choix à terme que d’accéder, de manière pleine et entière, au marché européen de l’électricité. Cet accès passe par la conclusion d’un nouvel accord avec l’UE et l’ouverture totale du marché suisse de l’électricité.

Dans l’intervalle, des regroupements de consommateurs doivent être encouragés, tandis que les producteurs d’électricité doivent collaborer pour réduire leurs coûts.

Enfin, le maintien de nos barrages doit faire l’objet d’une attention particulière.

Protection du climat sans de lourdes taxes

La Suisse n’a pas à rougir de sa politique climatique.

Tout indique en effet que notre pays atteindra ses objectifs de politique climatique en 2020, tout comme il a respecté l’engagement pris sous le régime du Protocole de Kyoto (période 2008-2012).

Il s’agit donc pour le Parlement fédéral, qui doit décider de la politique climatique suisse après 2020, de tenir compte de ces résultats et de la concrétisation des engagements des autres pays qui ont ratifié l’Accord de Paris sur le climat.

En ce sens, il est exclu d’augmenter encore la taxe CO2 sur les combustibles (mazout, gaz) et d’imposer une taxe CO2 sur les carburants de plus de 5 centimes par litre.

Réponses aux consultations politiques

 
logo 22.08.2019 - PDF 302 Ko

Energie - Gregory Bovay

Adaptation 2019 de la Conception énergie éolienne de la Confédération

logo 27.06.2019 - PDF 46 Ko

Energie - Patrick Eperon

Révision partielle de l’ordonnance sur le CO2 en raison du couplage des systèmes d’échange de quotas d’émission de la Suisse et de l’UE 

logo 30.01.2019 - PDF 213 Ko

Energie - Patrick Eperon

Révision de la loi fédérale sur l’approvisionnement en électricité / LApEl (ouverture complète du marché de l’électricité, réserve de stockage et modernisation de la régulation du réseau)

 

Nos articles sur l'energie Tous

Service d’information

Service d’information

Service d’information

Cette publication, de format A4 recto-verso, propose chaque semaine une analyse d'un thème d’actualité, en donnant une position claire, argumentée et engagée à l’intention du monde économique, politique et médiatique.

 

 

Restez toujours informés.


Vous souhaitez pouvoir suivre l'actualité des assurances sociales, connaître les derniers développements juridiques ou simplement découvrir les formations les plus adaptées à vous ? Abonnez-vous à nos newsletters !

Intérêts