Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

L'essentiel en bref

La possibilité de transporter des personnes et des marchandises de manière efficiente et à un coût compétitif constitue l’une des conditions cadres de l’économie. Les transports routiers et ferroviaires répondent à l’essentiel de ces besoins à l’intérieur de la Suisse.

Personne de contact

image

Patrick Eperon

Responsable du thème

Notre dernier article mobilité

Les projets autoroutiers de l’Ouest lausannois sont nécessaires et légitimes

févr. 28, 2019, 16:24 by Antoine Cochet
La mise à l’enquête publique du projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier, à l’ouest de Lausanne, fait l’objet, comme cela est usuel, d’un certain nombre d’oppositions … et d’une propagande négative des Verts.

La mise à l’enquête publique du projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier, à l’ouest de Lausanne, fait l’objet, comme cela est usuel, d’un certain nombre d’oppositions … et d’une propagande négative des Verts.

Il s’agit donc de replacer l’église au milieu du village. Premièrement, les projets autoroutiers de l’Ouest lausannois (autoroute A1) découlent de la mise en œuvre du fonds routier FORTA, plébiscité en février 2017 par le peuple suisse et, plus encore, par le peuple vaudois (près de 75% de Oui). Deuxièmement, ces projets autoroutiers sont partie intégrante du projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM).

Le projet de suppression du goulet d’étranglement autoroutier de Crissier - emprunté d’ores et déjà chaque jour par près de 110’000 véhicules - s’inscrit dans la stratégie de mobilité multimodale du PALM et vise à accompagner le développement de l’Ouest lausannois, qui connaît une des plus fortes augmentations en habitants et emplois du canton de Vaud.

Ce projet comprend des mesures d’aménagement de l’infrastructure, tels que des ajouts de voies autoroutières entre l’échangeur de Villars-Ste-Croix et celui d’Ecublens, ainsi que deux nouvelles jonctions autoroutières à Ecublens et Chavannes-près-Renens, de même qu’un complément à la jonction de Malley (près de l’Université). Par ailleurs, ce projet comprend d’importantes mesures d’entretien.

Devisés à près de 1,2 milliard de francs, ces travaux d’aménagement et d’entretien devraient débuter en 2022 et s’achever en 2031, soit dans une douzaine d’années. Ainsi, il devrait être possible d’absorber à l’ouest de Lausanne une croissance prévisible de près de 30% du trafic routier motorisé.

Le réseau routier cantonal aux abords des jonctions fera quant à lui l’objet d’importantes requalifications au bénéfice des mobilités douces (cyclistes et piétons) et des transports publics, avec notamment des aménagements pour le passage du futur tram Lausanne centre – Renens – Bussigny et des bus à haut niveau de service.

Les projets autoroutiers de l’Ouest lausannois sont donc non seulement nécessaires, mais totalement légitimes.


P.Eperon-signature

Patrick Eperon,
Responsable thème politique mobilité

 

Notre objectif:
Garantir la mobilité efficiente des entreprises à un coût compétitif

Rôle du Centre Patronal

Le Centre Patronal veille à ce que les entreprises continuent à bénéficier de la possibilité de transporter des personnes et des marchandises de manière efficiente et à un coût compétitif.

Le Centre Patronal suit les différents dossiers relatifs aux transports routiers et ferroviaires aux niveaux fédéral, lémanique, cantonal, voire communal, en faisant valoir les intérêts d’une majorité des entreprises auprès des gouvernements et des parlements.

Cas échéant, le Centre Patronal – seul ou dans le cadre de comités ad hoc – lance des initiatives ou des référendums ou participe à des campagnes de votation relatives aux transports routiers et ferroviaires.

Nos principes, notre agenda

Notre position

Les financements nécessaires à l’aménagement des réseaux autoroutier et ferroviaire sont disponibles au moins pour les dix ans à venir.
Il s’agit maintenant que la mobilité soit plus efficiente, notamment par rapport à la consommation d’énergie qu’elle implique.
Par ailleurs, le coût de la mobilité en Suisse doit demeurer compétitif.

Prochaines échéances

Les années 2018 à 2020 vont être marquées en premier lieu par la définition de la future politique climatique suisse (efficience des véhicules à essence et diesel, électrification d’une partie du parc automobile).
Par ailleurs, la mobilité va être toujours plus impactée par la digitalisation.

Nous nous sommes engagés pendant dix ans pour la création d'un fonds d'infrastructure routière et l'élargissement des tronçons autoroutiers surchargés

www.forta-oui.ch

mobilite

L'engorgement en image

Débit sur les routes nationales en 2017, trafic journalier moyen des véhicules à moteur et évolution

Nos victoires sont les vôtres

Voici la liste des victoires politiques récentes que nous avons remportées grâce à votre soutien, victoires qui permettent de faire avancer notre économie.

Mobilité

juil. 10, 2018, 11:10
Related pages : Mobilité
commentaires
Load more comments
Rédiger un commentaire
,

Nos articles mobilité & transport Tous

Service d’information

Service d’information

Service d’information

Cette publication, de format A4 recto-verso, propose chaque semaine une analyse d'un thème d’actualité, en donnant une position claire, argumentée et engagée à l’intention du monde économique, politique et médiatique.

 

 

Restez toujours informés


Vous souhaitez pouvoir suivre l'actualité des assurances sociales, connaître les derniers développements juridiques ou simplement découvrir les formations les plus adaptées à vous ? Abonnez-vous à nos newsletters !

Intérêts