Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

04.06.2019 - AMÉNAGEMENT TERRITOIRE ET IMMOBILIER - Frédéric Dovat

Droit du bail - 75 % des locataires considèrent que leur loyer est correct, voire plutôt bon marché

La Chambre vaudoise immobilière (CVI) et l’Union suisse des professionnels de l’immobilier Vaud (USPI Vaud) ont fait réaliser, au début de cette année, une enquête de satisfaction par l’institut M.I.S. Trend auprès d’un échantillon représentatif de 500 locataires vaudois âgés de 18 à 74 ans. La marge d’erreur est de +/- 4.5%. Il s’agit de la dixième étude de ce genre, la première ayant été conduite en 1999, et les principaux résultats sont les suivants.

Il ressort de cette enquête que 88% des locataires se déclarent très ou assez satisfaits de leurs conditions de logement.

4% des locataires jugent que leur loyer est très bon marché, 14% qu’il est plutôt bon marché, 57% le qualifient de correct, 22% estiment qu’il est plutôt cher, 3% qu’il est beaucoup trop cher. En clair, cela signifie que 75% des locataires considèrent que leur loyer est correct, voire plutôt bon marché. Par ailleurs, 89% des locataires n’ont jamais subi de résiliation de bail.

Ces données, qui témoignent de relations globalement harmonieuses entre les locataires et les propriétaires, vont à l’encontre de certains préjugés.

En matière de question climatique qui préoccupe une part grandissante de l’opinion publique, 51% des locataires sondés estiment que leur logement doit être rénové alors que 47% pensent que cela n’est pas nécessaire (2% sont indécis).

Les réponses des locataires paraissent plus nuancées si l’enjeu financier est pris en compte. Ainsi, 41% des sondés sont prêts à admettre des rénovations et l’installation d’équipements plus économes en énergie moyennant une augmentation correspondante du loyer, tandis que 44% des locataires préfèrent conserver leur logement dans son état actuel avec un loyer inchangé (15% sont indécis). Cela semble indiquer que dans le débat relatif à la protection de l’environnement naturel, on ne saurait négliger les aspects économique et social si l’on veut obtenir des résultats concrets à brève échéance.

Un autre élément frappant, c’est que l’envie des locataires d’accéder à la propriété de leur logement reste forte. 55% des locataires souhaiteraient en effet acquérir un jour leur propre logement. Bien que l’aménagement du territoire soit devenu un enjeu politique majeur, il est intéressant de noter que 61% des locataires désireux d’accéder à la propriété aimeraient acheter une maison tandis que 24% souhaitent acquérir un appartement (15% sont indécis).

Les résultats complets et détaillés de l’enquête sont disponibles sur le site internet de l’USPI Vaud (www.uspi-vaud.ch)


FD-signature

Frédéric Dovat,
Responsable du thème Aménagement territoire et immobilier

Partager :

Articles liés Tous

Nos évènements