Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

31.01.2019 - ENERGIE - Patrick Eperon

Oui à l’ouverture complète du marché de l’électricité

La consultation relative à la révision de la loi fédérale sur l’approvisionnement en électricité, qui prévoit l’ouverture complète du marché suisse de l’électricité, vient de se terminer.

A l’instar du Conseil fédéral, on relèvera que l’ouverture complète de ce marché est nécessaire en vue d’intégrer notre pays, pour ce qui concerne en tous les cas son approvisionnement en courant, au marché européen de l’électricité.

Mais l’on soulignera surtout - sur la base des explications du Conseil fédéral - les conséquences économiques positives de cette ouverture, à savoir : les possibilités d’économies pour les consommateurs finaux, le choix de leur électricité par les consommateurs finaux et la réduction des différences de prix de l’énergie entre les différentes régions. A ce propos, il est pour le moins piquant de constater que

les Services industriels de Pully, Belmont, Lausanne et Paudex, ainsi que les Forces Motrices de l’Avançon SA et Romande Energie SA figurent parmi les 38 entreprises suisses d’approvisionnement en énergie qui pratiquent les prix les plus élevés pour le tarif H4 « ménages ».

Le Centre Patronal soutient donc la révision de la loi fédérale sur l’approvisionnement en électricité pour ce qui concerne l’ouverture complète du marché de l’électricité, indépendamment de la possible ratification de l’accord institutionnel avec l’UE, dont dépend très probablement la conclusion d’un accord sur l’électricité avec cette dernière.

Par ailleurs, nous soutenons la création d’une réserve de stockage, assurée par toutes les techniques actuelles et futures, car elle sert la sécurité d’approvisionnement à court et moyen terme. Il s’agira cependant de tenir compte de la réduction massive des capacités de production au niveau européen d’ici vingt ans, réduction qui aura un impact négatif sur la capacité d’importation en courant de notre pays, qui connaît toujours une forte croissance démographique (63'000 habitants supplémentaires en 2017).

Réponse à la consultation


Patrick Eperon

Patrick Eperon,
Responsable du thème politique Energie

Partager :

Articles liés Tous

Nos évènements