Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

03.12.2019 - MOBILITÉ - Patrick Eperon

30 km/h de nuit à Lausanne: pas de quoi déterrer la hache de guerre

Fin août dernier, le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne ont annoncé qu’ils vont intégrer, dès 2020, le 30 km/h nocturne à la palette d’outils de l’assainissement du bruit routier, en soulignant que l’efficacité réelle de cette mesure et sa pertinence ont été démontrées par un test mené durant deux ans sur deux avenues lausannoises (Beaulieu et Vinet).

Compte tenu du fait que l’abaissement de la limitation de vitesse à 30km/h sera mis en œuvre entre 22h00 et 6h00 du matin, que cette mesure n’aura d’impact que sur 10% du nombre de véhicules circulant sur le réseau routier lausannois et, surtout, qu’elle ne concernera pas les grands axes pénétrants dans la ville, les organisations routières vaudoises ne feront pas opposition.

A l’inverse, les organisations routières et économiques vaudoises et lausannoises se battront jusqu’au bout pour garantir la fluidité du trafic routier motorisé de jour, en milieu urbain.


P.Eperon-signature

Patrick Eperon,
Responsable thème politique mobilité

Partager :

Articles liés Tous

Nos évènements