Le Centre Patronal est heureux de pouvoir à nouveau vous accueillir dans ses locaux, désormais ouverts aux visiteurs sur rendez-vous.
Il met en œuvre un plan de protection répondant aux prescriptions sanitaires actuellement en vigueur.

Le Centre Patronal utilise des cookies obligatoires pour garantir une expérience optimale du site Internet.
Pour en savoir plus, cliquez sur "Détails". En cliquant "J'accepte", vous déclarez accepter notre politique de confidentialité.

j'accepte Détails

26.02.2020 - POLITIQUE SOCIALE - Alain Maillard

Assurance-chômage : de bonnes nouvelles

Un communiqué du Secrétariat d’Etat à l’économie, publié récemment, nous apprend que, selon les estimations, l’exercice 2019 se soldera pour le Fonds de compensation de l’assurance-chômage par des recettes totales de 8,05 milliards de francs (2018 : 7,86 milliards) et des dépenses totales de 6,45 milliards de francs (2018 : 6,69 milliards) pour un excédent de 1,6 milliard (2018 : 1,17 milliard). Les prêts accordés par la Trésorerie de la Confédération ont pu être totalement remboursés. Ainsi on peut affirmer que le Fonds s’est complètement désendetté, ce qui est des plus réjouissants. Rappelons ici que le montant de la dette avoisinait les 8 milliards de francs au moment de l’entrée en vigueur, le 1er avril 2011, de la quatrième révision de la loi fédérale sur l’assurance-chômage. C’est dire si la conjugaison des judicieuses mesures introduites par la révision et la bonne conjoncture que connaît notre pays a permis de remettre une assurance à la dérive sur de bons rails. Autre bonne nouvelle : la cotisation de solidarité de 1% prélevée sur la totalité du salaire qui dépasse 148'200 francs par année, devrait pouvoir être supprimée fin 2020. Les dispositions législatives prévoient que cette cotisation est prélevée jusqu’au moment où le capital propre du Fonds de compensation atteint 2,5 milliards de francs, seuil qui, selon les données de planification financière actuelles, fondées sur les prévisions de l’évolution du marché du travail, pourrait effectivement être atteint à la fin de l’année. C’est encore à confirmer, mais le pour-cent de solidarité pourrait bien disparaître des certificats de salaire en 2021.

AM-signature

Alain Maillard,
Responsable du thème politique Politique Sociale

Partager :

Articles liés Tous